Interview IWO : Parles-nous de toi, Kwame Chicot, Copywriter

Chaque semaine, nous vous proposons de découvrir un freelance, son activité et son mode de travail.

Cette semaine, nous accueillons Kwame Chicot qui nous parle de son activité.

Kwame Chicot

Tu nous parles de ton activité ? 

Je suis ce qu’on appelle un copywriter (concepteur-rédacteur en français, mais ça claque plus en anglais, pas vrai?). Mon truc c’est d’aider les entrepreneurs à multiplier les ventes de leur produits ou services. Mais pas n’importe comment…

Je le fais en prenant appuie sur la psychologie humaine et les grands principes de persuasion qui ont montrés leur efficacité depuis des dizaines d’années bien avant l’arrivée d’internet.

Depuis quand es-tu entrepreneur ?

Je suis entrepreneur depuis janvier 2018 environ.

Qu’est-ce qui t’a attiré dans ce statut d’entrepreneur ?

La toute première chose qui m’a attiré, c’est la liberté. J’ai longtemps été salarié et ça ne m’allait vraiment pas, j’ai détesté ça. J’avais l’impression d’être en cage.

Et ensuite… l’argent. Faut pas avoir peur de le dire, je connais personne qui travaille gratuitement, juste pour le plaisir.

Décris-nous ta journée type ?

Étant fan de minimalisme et de simplicité, ma journée type est très simple. Déjà, je n’utilises pas de todo list, c’est le meilleur moyen d’être découragé. Ensuite je fais ce qu’il y a de plus important en tout premier.

Dans mon cas c’est la rédaction de l’email quotidien que j’envoie à mon audience et tout ce qui est lié à mon propre business.

Ensuite je m’occupe du travail que je dois faire pour mes clients. En général, je termine vers midi, et l’après-midi est libre: Soit pour des loisirs ou soit pour me former.

Quelles sont tes “petites habitudes” d’entrepreneur ?

Me réveiller tôt. Faire du sport. Bien manger. Écrire… beaucoup. Et lire encore plus.

Comment vis-tu de ton activité ?

En fait je vis principalement de prestation de services. Je suis copywriter alors j’écris des pages de vente et des emails de promotion pour les entrepreneurs qui veulent mettre en avant leur produits ou services.

On appelle ça vulgairement de la vente mais c’est bien plus que ça.

Je préfère utiliser le mot « persuasion ». C’est bien mieux et valorisant de persuader quelqu’un que le produit qu’on lui présente est précisément fait pour lui, plutôt que de le lui vendre comme une simple chemise.

Quel est ton souhait pour le statut d’entrepreneur ?

Qu’il soit un peu moins à la mode. Maintenant tout le monde peut écrire dans sa bio Instagram « entrepreneur » sans que ce soit le cas.

Comment as-tu connu Independent Worker ?

Complètement par hasard sur LinkedIn

Et pour finir, pourrais-tu partager à nos lecteurs futurs entrepreneur des astuces pour franchir le pas de l’entrepreneuriat ?

Mon astuce principale c’est ça: Foncer sans réfléchir et résoudre les problèmes en court de route. Ça ne sert à rien de chercher à réfléchir et résoudre les problèmes éventuels avant de se lancer, sinon à te faire procrastiner.

On te retrouve sur ton site web 

https://kwamechicot.com/

 

 

 

 

Laisser un commentaire