fbpx

IWO est une communauté d’indépendants qui accompagne les freelances, les entrepreneurs et indépendant. Créer son entreprise et la développer.Notre philosophie est que chaque travailleur peut vivre de sa passion de son savoir et de son talent.

Et chaque semaine, nous vous proposons de découvrir un freelance, son activité et son mode de travail.

Cette semaine, nous accueillons Nathalie Leroux qui nous parle de son activité.

Tu nous parles de ton activité ?

Je suis dessinateur projeteur c’est-à-dire que je modélise des bâtiments et des objets en 3 dimensions avec le logiciel Revit. Mes maquettes sont au format numérique.

Qu’est-ce qui t’a attiré dans ce statut d’entrepreneur ?

La vie professionnelle laisse parfois peu de place à la vie familiale. En effet, je suis maman et je me suis rendu compte il y a un peu plus d’un an que je ratais beaucoup de chose dans la vie de mon fils, que je n’était pas assez présente.

Le travail salarié impose des horaires et d’autres contraintes. L’entreprenariat donne une liberté, une flexibilité dans l’organisation du travail.

Je peux ainsi “jongler” plus facilement entre l’univers famille et l’univers travail, sans négliger l’un au détriment de l’autre.

Je travaille sans me soucier si on est dimanche ou lundi mais en revanche, je mets tout en pause pour avoir du temps familiale lorsque je l’ai décidé.

Décris-nous ta journée type ?

Tous les matins, vers 7h, (WE inclus) je déjeune devant mes mails, LinkedIn et les infos. Cela me permet de structurer ma journée et de gérer les priorités.

Ensuite je me mets au travail. Je suis passionnée par la modélisation et je peux passer des heures sans lever le nez.

Je grignote un bout vers midi en prospectant un peu en même temps avant de replonger.

Vers 18-19h, je me mets en mode “maman” pour gérer la maison.

Et parfois, suivant le besoin, je refait quelques heures après le dîner.

Tout cela étant ponctué par des interruptions familiales puisque je travaille à domicile.

Et c’est ce que j’aime, marier et jongler avec mes univers.

Quelles sont tes “petites habitudes” d’entrepreneur ?

Je me suis fixée plusieurs petits rituels quotidiens.

En plus de mon petit dej’ “d’information et d’organisation”, je m’impose les éléments suivants :

  • Prendre 15 minutes par jour pour méditer (étant quelqu’un d’assez “speed”, cela me permet de me recentrer et de gérer mes émotions).
  • Suivre un webinar ou un tuto par jour : pour être performant, il faut se former en continue, ne pas vivre sur ses acquis.
  • Ecrire dans mon carnet, tout ce qui me passe par la tête (idées, projets, choses à faire) au moment où cela me vient.

Ainsi, je me “libère de la place” pour rester focus sur mon travail tout en sachant ou retrouver tout cela ensuite.

Comment vis-tu de ton activité ?

Pour le moment, je ne vis pas encore de mon activité.

J’ai fais le choix de conserver mes droits au chômage en 2020 en précisant dans mes statuts que je ne me verserai un salaire qu’en 2021.

Cela présente plusieurs avantages : même si je fais tout pour développer mon activité, je ne suis pas en stress à me demander comment je vais finir le mois.

Cela me donne la sérénité nécessaire pour gérer les événements.

D’autres part, cela me permets de me constituer un fonds de roulement correct pour les investissements 2021. Anticiper sa trésorerie est indispensable et rassurant.

Quel est ton souhait pour le statut d’entrepreneur ?

Pour moi, l’entreprenariat est ma clé de voûte.

Comme je l’ai dit, je ne veux plus me déchirer entre famille et travail. Je veux aussi m’épanouir, me lever chaque matin avec l’envie d’en faire plus, d’aller plus loin et d’être utile également.

Devenir entrepreneur me permet d’exercer un travail qui me passionne où je me gère seule, sans pression inutile et en harmonie avec mes valeurs et mes principes.

Comment as-tu connu Independent Worker ?

J’ai rencontré François-Charles Babel sur LinkedIn qui m’a proposé une séance de coaching très constructive et instructive. Il m’a ensuite parlé d’Independent Worker et j’ai tout de suite adhéré au concept.

Pourrais-tu partager à nos lecteurs futurs entrepreneur des astuces pour franchir le pas de l’entrepreneuriat ?

Pour franchir le pas de l’entreprenariat, je pense que la clé réside en 4 points :

  • Etre passionné par l’activité que l’on veux entreprendre,
  • ne pas se lancer en prenant une idée toute faite et croire que l’on fera fortune avec. Il n’y a pas de business clé en main qui fonctionne réellement à long terme.
  • Savoir s’entourer, écouter, observer et analyser. 
  • Préparer précisément son business plan, se poser des questions sans cesse.
  • Préparer son plan de trésorerie et choisir les bons statuts.
Où est-ce qu’on peut te retrouver ?

Mon site web : www.abim-3d.com

Mon profil LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/nathalie-leroux-91b512163/

Merci pour ce moment Nathalie !

Vous aussi, vous souhaitez partager votre expérience en tant qu’indépendant, entrepreneur ?

Ecrivez nous un commentaire à la suite de cet article ou bien rendez-vous sur les réseaux sociaux :


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *